Block title
Block content

Lyne COHEN-SOLAL, Présidente de l'INMA

Dans la continuité de la formidable énergie citoyenne de l’édition 2016 les Journées Européennes des Métiers d’Art 2017 nous invitent à valoriser la notion de « lien », à en rappeler l’absolue nécessité et à encourager la création et le partage de ce lien dans une dimension universelle.

Le thème « SAVOIR-FAIRE DU LIEN » met en avant la vitalité actuelle des métiers d’art, par la diversité d’une programmation qui se renouvelle chaque année grâce à l’engagement des 5 000 professionnels participants.

Ainsi, 8 500 évènements sont prévus pour faire découvrir les savoir-faire dans l’atelier, à travers des expositions, des parcours de ville, dans le cadre de workshops et de performances originales qui incarneront la multiplicité des liens que génèrent les métiers d'art : lien culturel reliant le citoyen à notre patrimoine immatériel et bien vivant, lien économique que représente l’achat par le consommateur d’un objet fabriqué par l’agilité et l’esprit d’un artisan-créateur, lien social créé par l’emploi non dé-localisable d’un atelier, repère de la mémoire collective d’un bassin d’emploi et de vie, lien avec sa destinée personnelle dans la reconversion et l’épanouissement de soi dans un métier où l’on « fait » de ses mains.

Treize ambassadeurs en région les incarneront à leur manière, par la signature de leurs savoir-faire ancrés dans nos territoires, du plus rural au plus urbain. A la fois sources d’inspiration de l’excellence de notre luxe et laboratoires de l’innovation pour nos industries, partout les métiers d’art font lien : dans l’objet du quotidien, la création d’exception, comme dans la commande sur mesure.

Arts visuels souvent trop discrets, ils constituent les linéaments d’une création contemporaine, audacieuse, ni figée, ni réservée, sans limites. Unissant les générations dans une aspiration collective, des compagnons à la génération « millénium », reliant techniques anciennes et d’avant-garde, les métiers d’art forment avant tout une ressource humaine à cultiver.

Avec l’appui essentiel des ministères, partenaires institutionnels et fidèles mécènes qui nous accordent leur confiance, cette édition promet d’être toujours plus qualitative et structurante pour un secteur et ses acteurs nationaux que nous avons réussi à fédérer dans un même élan. Qu’ils en soient remerciés. Je veux aussi saluer nos 18 partenaires européens qui ont su se mobiliser pour faire de ces journées un printemps européen rayonnant.

Ces journées encouragent à mettre en avant, et nous en avons besoin, ce qui relie, ce qui nous unit et nous réunit, et tout ce qui peut concourir, grâce aux métiers d’art, à réduire la distance entre les gens, entre la culture et les citoyens, entre les territoires et entre les peuples en Europe.

 

Lyne Cohen-Solal,
Présidente de l'INMA